Les débouchés


© www.dept.phys.univ-tours.frCe master prépare à une thèse de doctorat dans l’un des laboratoires d’accueil de la formation ou dans un autre laboratoire de recherche.

Les débouchés naturels sont des postes de chercheurs dans les grands organismes de recherche (CNRS, ONERA, CEA...), d’enseignants-chercheurs dans l’enseignement supérieur, d’ingénieurs de recherche et développement dans les laboratoires industriels.

à l’issue du Master, le diplômé « bac+5 » a également la possibilité de rejoindre directement le monde de l’entreprise dans les nombreux secteurs demandeurs de cadres ayant des compétences en modélisation mathématique et numérique sur ordinateur.

Exemples de sujets de thèse proposés :

• Théorie des spins élevés (Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Tours) ;

• Simulations numériques de vortex supraconducteurs (Groupement de Recherche Matériaux Microélectronique Acoustique Nanotechnologies, Tours) ;

• Simulation des matériaux magnétiques par Dynamique Moléculaire Magnétique (CEA, Le Ripault, Monts) ;

• Étude des supernovæ de type Ia dans un contexte cosmologique avec l’expérience SNFactor (Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes énergies, Paris) ;

• Dynamique non linéaire spatiale et spatio-temporelle de la lumière dans des milieux structurés (Laboratoire de Photonique, Angers) ;

• Étude de systèmes en fortes interactions par manipulation d’atomes froids d’ytterbium dans des états de Rydberg (Laboratoire Aimé Cotton, Paris) ;

• Théorie de gravité massive (LMPT, Tours) ;

• Étude de la structure et du magnétisme de nanoalliages bi-métalliques 2D
(Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques, Paris 7) ;

• Vortex électrofaibles supraconducteurs (LMPT, Tours).